Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Mercredi l 02-08-2017
L'hormone de l'amour chez les fourmis

Saviez-vous que l'ocytocine, surnommée "hormone de l'amour" pour son rôle chez les mammifères, possède son équivalent chez les fourmis ? C'est ce qu'a démontré une étude de 2012 grâce au séquençage de leur génome. Afin d'en apprendre plus, Sarah Chérasse, chercheuse à l'unité d'Evolution Biologique et Ecologie (Faculté des Sciences), s'est intéressée à l'expression du gène de cette hormone chez les fourmis noires de nos jardins, et en particulier, chez leurs reines. "Celles-ci vont s'accoupler en volant et chercher un endroit pour fonder de nouvelles colonies. S'il n'y a pas assez de place, il arrive que plusieurs reines doivent cohabiter au sein d'un même nid jusqu'à la naissance des premières ouvrières", explique la chercheuse.

Après, la situation se gâte : les reines se battent entre elles jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'une, chargée de poursuivre la colonie. Avant et après la bataille, Sarah Chérasse a donc observé l'évolution des taux d'hormones dans le temps. "Et ils ne sont pas particulièrement hauts durant la période de cohabitation par rapport à l'après bataille. Cependant les taux d'hormones sont élevés autour de la période de l'accouplement. Cette hormone pourrait donc être impliquée dans des processus liés à l'accouplement plutôt que dans ceux associés à la coopération entre reines", indique la chercheuse, qui va désormais se concentrer sur leur gestion du stock de sperme en cas de conditions extrêmes.

Retrouvez Sarah Chérasse au Scientist's Corner durant l'exposition photo du Jardin Massart sur le thème des relations plantes-insectes.

Nos dernières publications:

Furfari Samuele
Gratia Jean-Pierre
Nelis Jan
Sägesse Caroliner
Schreiber Jean-Philippe
Dermine Elise
Bedock Camille
Paternotte David
Petra Meier
Hasquin Hervé
Genard Jean-Louis
le Maire Judith
Amy Jean-Jacques

Clin d'oeil