Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette

Vendredi l 19-05-2017
Marine Lehue et ses fourmis

Marine Lehue travaille depuis trois ans en tant que chercheuse à l'Unité d'écologie sociale (Faculté des Sciences). Son travail, encadré par Claire Detrain, s'intéresse à la façon dont les fourmis établissent un compromis entre sécurité et efficacité dans les points d'accès à la fourmilière, ce qui peut engendrer des files. "Chez les humains, on retrouve ces lieux de transition, que ce soit à la gare, aux portillons du métro ou aux caisses des supermarchés : il s'agit de lieux où l'on doit faire passer un maximum de personnes tout en les contrôlant", explique-t-elle.

Dans son laboratoire, Marine Lehue teste donc plusieurs configurations d'accès grâce à des portes amovibles. Elle a ainsi pu tirer de premiers résultats. "La prochaine étape sera de regarder les fourmis résoudre ce compromis dans des nids où elles creuseront elles-mêmes les entrées". Son objectif : faciliter notre circulation et limiter les files d'attentes, tout en assurant notre sécurité, a-t-elle affirmé au public lors de la finale ULB du concours MT180.

"Je pense que c'est très important de savoir expliquer sur quoi porte notre thèse de manière compréhensible pour le grand public. Les scientifiques ont trop tendance à rester dans leur coin et ont du mal à expliquer leur travail à d'autres personnes que des spécialistes, alors qu'avec un peu d'efforts c'est possible !"

Retrouvez Marine Lehue à la finale interuniversitaire belge de MT180 ce 23 mai à l'UCL. Inscription obligatoire.

Nos dernières publications:

Paternotte David
Petra Meier
Hasquin Hervé
Genard Jean-Louis
le Maire Judith
Amy Jean-Jacques
Weyembergh Maurice
Pauly Michel
Devleeshouwer Perrine
Casini Annalisa
Morelli Anne
Hansen Jean-Pierre
Bersini Hugues
Dieux Xavier
De Woot Philippe

Clin d'oeil