Les archives
 
Act'ULB pour mobileAct'ULB pour tablette
 

Vendredi l 30-06-2017
L'ULB et la VUB multiplient leurs collaborations en matière d'enseignement

Depuis plusieurs années, l'ULB et la VUB, universités « soeurs » et voisines agissent ensemble dans toute une série de domaines (projets de recherche, événements communs et plus récemment projets immobiliers et missions à l'étranger, etc.).

Les collaborations en matière d'enseignement ne sont pas délaissées.

À la prochaine rentrée, un nouveau Master en Géographie, finalité « Urban Studies » verra le jour. Cette finalité du Master en Géographie offrira une formation en études urbaines entièrement organisée à Bruxelles et en langue anglaise. Les cours se donnant à la fois à l'ULB et à la VUB, les étudiant(e)s en seront diplômés à la fin de leur cursus. Grâce à cette organisation, ils auront accès à un large éventail de cours orientés « Urban studies » qui seront complétés par des excursions de terrain et la possibilité d'effectuer un stage international ou un semestre à l'étranger.

En outre, près de quinze programmes de bachelier des facultés de Philosophie et Sciences sociales, de Lettres, Traduction et Communication, de Sciences et de l'École polytechnique, contiennent entre un à six cours ou modules de cours organisés en partenariat avec la VUB. Les étudiants de l'ULB de ces filières peuvent, de manière facultative, suivre une partie de leur formation en néerlandais à la VUB et parfaire leur connaissance linguistique de cette langue.

Tout particulièrement, deux bacheliers de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales, le Bachelier en Sciences politiques et le Bachelier en Sociologie-Anthropologie proposent un programme optionnel bilingue, avec certificat à la clé, qui permet aux étudiants qui le souhaitent d'être immergés graduellement dans l'autre langue. Un test de niveau est organisé au début de chaque année académique et le cas échéant, les étudiants n'ayant pas le niveau B2 peuvent bénéficier d'un soutien linguistique à la Fondation 9.

Depuis 2011, les Facultés des Sciences appliquées de l'ULB et de la VUB organisent en commun, dans le cadre de BRUFACE (Brussels Faculty of Engineering), une série de masters en anglais dans le domaine des sciences de l'ingénieur. Cinq masters of Science (MSc) sont aujourd'hui proposés: "Architectural Engineering", "Civil Engineering", "Chemical and Materials Engineering", "Electromechanical Engineering" et "Electrical Engineering".

Enfin, sept passages seront dorénavant facilités pour les étudiants détenteurs d'un diplôme de master 60 de la VUB vers les masters 120 du même domaine à l'ULB. Sont concernés cinq masters de la Faculté de Philosophie et Sciences sociales et deux masters de la Faculté des Sciences.

Avec de tels programmes, l'ULB et la VUB développent leur offre de cours multilingues et renforcent leur position, non seulement dans le paysage universitaire belge mais aussi à l'étranger.

Vendredi l 30-06-2017
Rapport ORELA 2016: religions et laïcité en Belgique

L'Observatoire des Religions et de la Laïcité (ORELA) de l'Université libre de Bruxelles vient de publier son rapport sur l'état des religions et de la laïcité en Belgique en 2016, le cinquième rapport du genre. Cette analyse se penche sur les rapports entre religion et société, l'Etat et les cultes.

L'actualité des religions et de la laïcité en 2016 fut marquée par les attentats de Bruxelles du 22 mars. Le rapport de 80 pages souligne ce contexte de forte médiatisation du religieux, d'omniprésence de l'islam (et surtout des peurs relatives à l'islam) dans les médias et dans le débat public, et les controverses sur des questions éthiques, entre sécularisation de la société et reconquête de l'espace public par le religieux.

Les chercheurs d'ORELA mettent en particulier en évidence les politiques publiques en lien avec le fait religieux, marquées par les développements de l'actualité récente, la réforme des cours de religion et de morale non confessionnelle, ainsi que la diversité culturelle et convictionnelle que l'on rencontre dans la Région de Bruxelles-Capitale. Il pointe enfin la progressive tendance des responsables politiques à s'appuyer sur les organisations convictionnelles pour travailler à la paix et à la cohésion sociales.

Jeudi l 29-06-2017
Les religions et la laïcité en Belgique : rapport ORELA 2016

L'Observatoire des Religions et de la Laïcité (ORELA) de l'Université libre de Bruxelles fait paraître son cinquième rapport sur l'état des religions et de la laïcité en Belgique, portant sur l'année 2016. Fort de plus de 80 pages, ce rapport propose des commentaires et analyses relatifs à ce qui a fait l'actualité des religions et de la laïcité en Belgique l'an dernier, à la lumière des terribles attentats de Bruxelles du 22 mars.
Il aborde le domaine des rapports entre religion et société comme celui des relations entre l'Etat et les cultes, et ce dans un contexte marqué de forte médiatisation du religieux, d'une omniprésence de l'islam (et surtout des peurs relatives à l'islam) tant dans les médias que dans le débat public, et de controverses sur des questions éthiques, entre sécularisation de la société et reconquête de l'espace public par le religieux.
Il met en particulier en évidence les politiques publiques en lien avec le fait religieux, marquées par les développements de l'actualité récente, la réforme des cours de religion et de morale non confessionnelle, ainsi que la diversité culturelle et convictionnelle que l'on rencontre dans la Région de Bruxelles-Capitale.
Il pointe enfin la progressive tendance des reponsables politiques à s'appuyer sur les organisations convictionnelles pour travailler à la paix et à la cohésion sociales.

Le rapport au format pdf peut être téléchargé sur le site d'ORELA ou en pièce jointe ci-dessous.

Rapport_Orela_2016.pdf

Jeudi l 29-06-2017
L'ULB dans le top 100 des "Europe's Most Innovative Universities"

Pour la deuxième année consécutive, l'ULB fait partie du classement des Europe's Most Innovative Universities. Grâce à sa 38ème place, l'université figure comme première université belge francophone. Ce ranking mené par Reuters en collaboration avec Clarivate Analytics récompense les universités qui réalisent le plus d'avancées scientifiques, innovent en matière de nouvelles technologies et contribuent activement à l'économie globale via le transfert de connaissances universitaires vers les acteurs socio-économiques.

Par ailleurs, l'ULB entre également dans le classement mondial de 2016 et représente la 3ème université belge, derrière la KUL et l'UGent. Un trophée récompensant ces belles positions a été remis à Serge Schiffmann, Vice-Recteur à la recherche et à la valorisation, en présence de l'ULB-TTO (voir photo).

Pour établir ce classement, Clarivate Analytics a compilé des données étalées sur 5 ans (2010-2015) relevant principalement de la recherche partenariale menée à l'Université et des brevets qu'elle détient. Ainsi, la méthodologie utilisée reflète l'impact économique et sociétal des activités de recherche partenariale et de valorisation menées à l'ULB: depuis le nombre de brevets déposés par l'ULB et acceptés en passant par les citations de ces brevets dans des articles scientifiques mais aussi le pourcentage d'articles scientifiques écrits en collaboration avec l'industrie.

Ces trophées récompensent donc la qualité de la recherche partenariale menée à l'ULB, ainsi que sa politique volontariste en matière de soutien à la protection et à la valorisation des résultats de ses recherches.

Jeudi l 29-06-2017
Observer la respiration des volcans

Les chercheurs de l'Université de Cambridge et de l'Université libre de Bruxelles ont développé une nouvelle méthode pour surveiller l'activité volcanique: la vitesse sismique.

En collaboration avec l'Observatoire Royal de Belgique, Corentin Caudron, chercheur au laboratoire G-TIME de la Faculté des Sciences de l'ULB, a participé au développement d'un logiciel permettant de calculer automatiquement les vitesses sismiques. Avec ses collègues de Cambridge, il a ensuite étudié les données du volcan Kīlauea, situé à Hawaï. Ce sont ces travaux qui sont publiés aujourd'hui dans la revue scientifique Science Advances.

La vitesse sismique mesure la "respiration" d'un volcan, soit le rythme de gonflement et de dégonflement de la chambre magmatique. Une variation de cette vitesse est le signe d'un évènement se déroulant au cœur du volcan, comme une remontée de magma ou une variation de la concentration en eau. Dans cette étude, les chercheurs ont obtenu une excellente corrélation entre la vitesse sismique et la déformation du volcan.

La vitesse sismique est donc un bon indicateur de l'activité volcanique et devrait donc bientôt faire partie des outils de surveillance officiels des sismologues du monde entier. Corentin Caudron va maintenant tenter de confirmer ces observations sur d'autres volcans, notamment ceux présentant des éruptions sans magma en surface, plus complexes. Ce paramètre pourrait donc s'avérer particulièrement utile pour l'observation des nombreux volcans uniquement équipés d'un sismographe actuellement.

Jeudi l 29-06-2017
Bruit des avions: Belgocontrol fait appel à l'IGEAT

Le bruit des avions autour des aéroports est un bon exemple de conflit entre activités économiques et qualité de vie des habitants. Alors que le dossier du survol de Bruxelles a déjà fait couler beaucoup d'encre, l'exploitation des aéroports belges appelle des solutions innovantes tant en amont (suivi des opérations) qu'en aval (information et transparence).

C'est dans ce cadre que l'ULB-DGES-IGEAT (Faculté des Sciences), sous la direction de Frédéric Dobruszkes, va mettre son expertise en matière d'analyse spatiale et de gestion avancée des bases de données au service de Belgocontrol. La signature de la convention de recherche et de développement d'un an a été signée ce 22 juin. L'équipe de l'IGEAT contribuera par exemple à repenser l'information disponible en ligne pour les riverains. Elle s'attellera également au développement d'outils à vocation urbanistique et développera des méthodes d'analyse des déviations de trajectoire des avions. D'autres tâches seront définies en fonction de l'évolution de la mission et de l'évolution des outils utilisés par Belgocontrol.

Ce n'est pas la première fois que l'IGEAT collabore avec les autorités sur le dossier du survol de Bruxelles : l'équipe a déjà expertisé la 6e phase du « plan Wathelet » en 2014, dressé un historique détaillé du survol de Bruxelles en 2016 et accompagné le cabinet de la Ministre Céline Fremault dans la concertation État/Régions en 2017.

Mardi l 27-06-2017
Blocus Assisté

Tu as une seconde sess' et tu souhaites la préparer au mieux? Tu es en BA1 et tu as besoin d'être soutenu, aidé, guidé pour ta seconde session, n'hésite pas à t'inscrire!

Le BEA organise le Blocus Assisté pour les étudiant.e.s de BA1 ! Ce sont deux semaines d'étude encadrées (8h/jour) les semaines du 24 au 28 juillet et du 31 juillet au 4 août organisées au Solbosch. Des étudiant.e.s assistant.e.s de master répondent à tes questions, redonnent des points de certaines matières et organisent des examens blancs.

La Blocus Assisté est disponible cette année dans 7 facultés : Solvay, Psycho, Sciences, Polytech, Pharma, FSM et Médecine.

La formule coûte 50 euros seulement pour les deux semaines, boissons et sandwichs compris.

Intéressé.e ? Inscris-toi via ce formulaire
Des questions ? Contactez le Bureau des Etudiants Administrateurs

Lundi l 26-06-2017
Une semaine pour être "prêt(e) à l'emploi"!

Vous finissez vos études à l'ULB ou vous êtes déjà diplômé(e) de l'ULB ? Vous êtes (ou vous serez bientôt) en recherche d'emploi ? Peut-être souhaitez-vous de bons conseils pour gagner en efficacité lorsque vous élaborerez votre (stratégie d') insertion professionnelle ?

Sachez qu'InfOR-emploi vous proposera au début du mois de juillet 5 modules « à la carte » destinés à vous sensibiliser aux principales bonnes pratiques en matière de recherche d'emploi. Ces séances auront lieu durant la 1e semaine de juillet, sur le temps de midi.

N'attendez pas la fin des examens pour vous en préoccuper et notez déjà ces dates dans votre agenda :

  • lundi 3 juillet 2017 - Pour un démarrage efficace dans la vie active

  • mardi 4 juillet 2017 - Comment faire mouche avec son CV et ses lettres de motivation

  • mercredi 5 juillet 2017 - Entretien d'embauche, connaissance des langues et emploi

  • jeudi 6 juillet 2017 - Les premiers réflexes à avoir en arrivant sur le marché du travail

  • vendredi 7 juillet 2017 - Créer son entreprise pour vivre sa passion

Intéressé.e ? Renseignements et inscription (obligatoire) sur le site d'InfOR-emploi

Jeudi l 22-06-2017
Volcan et pollution de l'atmosphère

Les éruptions volcaniques ont un impact sur l'environnement: outre les coulées de lave, les panaches de fumée libèrent de nombreux composés chimiques dans l'atmosphère. Une équipe de chercheurs islandais et anglais s'est penchée sur l'éruption du volcan Bardarbunga, situé au centre de l'Islande. Lors de ses éruptions, ce volcan émet de grandes quantités de dioxyde de soufre (SO2) dans l'atmosphère (plus que les émissions annuelles des pays de l'Union Européenne). Plus particulièrement, les chercheurs se sont intéressés aux interactions entre les nuages et les aérosols formés à partir du SO2 issu du volcan.

Les chercheurs du Service de Chimie quantique et Photophysique de la Faculté des Sciences sont également impliqués dans cette étude, publiée dans Nature. Ils ont fourni les quantités/altitudes du SO2 émis par le volcan afin que les modélisateurs puissent vérifier leur capacité à reproduire l'éruption. Ces données provenaient du sondeur spatial infrarouge IASI, qui tourne autour de la Terre à bord du satellite MetOp, et qui permet de déterminer la composition de l'atmosphère.

L'étude a permis de démontrer que le principal impact des aérosols sur les nuages est la réduction de la taille de leurs gouttelettes d'eau. Ce phénomène entraine une augmentation de la réflectivité des nuages et donc une diminution de la quantité de rayonnement solaire parvenant à la surface terrestre. Ce genre d'effet est important à quantifier notamment pour mieux comprendre et prévoir les changements climatiques actuels et futurs.

Jeudi l 22-06-2017
Les femmes aiment-elles la guerre ?

L'ouvrage Les femmes aiment-elles la guerre ?, coordonné par Anne Morelli (CIERL, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) et Annalisa Casini (Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, STRIGES), pose une question provocante. "Au vu des nombreuses mobilisations de femmes en faveur de la paix, nous serions tenté·e·s de répondre à cette question par la négative. A bien y regarder cependant, les femmes ont de tout temps pris part à la guerre, d'une manière ou d'une autre", annonce le résumé.

Parmi les auteurs de l'ouvrage, Nicolas Van der Linden et Djouaria Ghilani, chercheurs au Centre de Recherche en psychologie sociale et interculturelle (Faculté des Sciences Psychologiques et de l'Éducation), se sont plus particulièrement concentrés sur la tendance des femmes à se montrer plus favorables à la paix et moins à la guerre que les hommes. Cet écart de genres se retrouve à des degrés divers dans la plupart des études menées sur le sujet et a donné lieu à la formulation de la "women and peace hypothesis".

En prenant comme point de départ de leur réflexion une fiction épistolaire de Virginia Woolf, Trois Guinées, les chercheurs démontrent, entre autres, qu'un meilleur accès des femmes à l'éducation, au travail et à la politique mène à une société plus pacifique. "Mais notre connaissance des mécanismes à l'oeuvre dans cet effet est encore relativement limitée", précise Nicolas Van der Linden. La valorisation des métiers majoritairement occupés par des femmes et qui véhiculent des valeurs relationnelles/féminines pourrait également avoir un effet pacificateur sur les sociétés. Cependant, à l'heure actuelle, cette question ne suscite qu'un intérêt limité parmi les scientifiques et politiques, ce que déplorent les chercheurs.

Jeudi l 22-06-2017
Décès de Michel Vincineau, professeur de l'ULB

Michel Vincineau laissera une trace profonde, tant dans la mémoire de l'Université libre de Bruxelles que dans celle de la vie bruxelloise. Après avoir réalisé son cursus universitaire à l'ULB où il sera successivement docteur en droit (1963), licencié en droit international (1964), licencié en Sciences politiques et diplomatiques (1966) , Michel Vincineau deviendra chercheur au Centre de droit international de l'ULB. Il fut également chargé de plusieurs enseignements. Parmi ses écrits, on retiendra notamment un ouvrage paru en 1974: La Belgique et le commerce des armes. Il fut aussi l'auteur de nombreuses publications portant sur la conservation de l'environnement, le trompe l'oeil du désarmement, la bombe à neutrons, les armes bactériologiques et biologiques, les droits des travailleurs émigrés, le seuil de l'illicite dans le principe de non-intervention...

Michel Vincineau était un homme de combats, s'investissant sans relâche dans les luttes pour le désarmement, les atteintes à l'environnement, la défense des peuples soumis à l'occupation étrangère ou à des régimes dictatoriaux (le Sahara occidental, la Palestine, le Chili ...) ou les exclusions sociales. Il joua un rôle significatif dans les Journées universitaires de la Paix lancées par le Pôle Bernheim.

Mais son combat le plus notoire, fut la défense des homosexuel.le.s. Il fut à l'origine de l'abolition d'une disposition du code pénal qui discriminait la majorité sexuelle selon qu'il s'agissait d'une relation hétéro- ou homosexuelle, fixée à 16 ans pour la première, 18 ans pour la seconde. Il créa aussi une ASBL pour lutter contre le SIDA (« Aide info SIDA »), maladie qui avait emporté plusieurs de ses amis. Enfin, il acquit une renommée dont il se serait bien passé en participant à l'ouverture d'un sauna qui était un lieu de rencontre pour homosexuels. Cela lui valut des poursuites pénales pour tenue de maison de débauche et une détention préventive deux mois à St.-Gilles. L'ULB n'hésita pas à dénoncer publiquement ces poursuites. Michel Vincineau réalisa alors une étude approfondie de la loi belge sur la notion de « débauche »: La débauche en droit et le droit à la débauche (éd. de l'Université de Bruxelles, 1985). Défendu par Roger Lallemand et Pierre Legros, il fut acquitté en première instance mais condamné par la Cour d'appel de Bruxelles pour des motifs extrêmement discriminatoire : «il ressort que ce qui est constitutif de "débauche" dans le cas d'espèce, c'est bien le fait que des relations homosexuelles soient favorisées par des établissements de ce type. En effet (...), si l'homosexualité n'est pas, en elle-même, constitutive d'infraction, il n'en demeure pas moins qu'elle constitue une forme de dérèglement de la sexualité par cela seul qu'elle méconnaît la finalité de l'existence de deux sexes différents, finalité dont l'abandon généralisé mènerait à l'extinction de l'espèce humaine » ... ! Après cassation de cet arrêt, l'affaire revint devant la Cour d'appel de Liège où il fut acquitté.

Michel Vincineau avait un sens aigu de la logique et du militantisme juridique comme en témoignent ses écrits. C'était un homme cultivé, spirituel et joyeux de vivre, en dépit des drames qui ont assombri le cours de sa vie.

Il a été incinéré au crématorium d'Uccle ce mercredi 21 juin.

Mercredi l 21-06-2017
Quatre nouvelles bourses de solidarité pour des chercheurs en danger

Suite à l'appel à candidatures du Fonds de Solidarité à destination de chercheurs en danger dans leur pays d'origine, quatre chercheurs provenant de la Turquie et de l'Azerbaïdjan pourront bénéficier d'une année de mandat postdoctoral dans un des laboratoires de l'ULB. Pour rappel, le Fonds vise à soutenir les chercheurs qui ne peuvent plus exercer leur activité en toute liberté dans leur pays d'origine parce qu'ils y sont menacés à cause du contenu de leur travail scientifique ou d'opinions qu'ils auraient librement exprimées.

Ce nouvel appel a suscité 140 demandes, dont 37 candidatures éligibles, en provenance d'une dizaine de pays différents. La diversité des origines et des situations problématiques de ces chercheurs montre à quel point les libertés académiques sont actuellement menacées dans un grand nombre de pays du monde.

Dans l'esprit des valeurs défendues par l'ULB, le comité de gestion du fonds a sélectionné les candidatures de quatre chercheurs (deux hommes et deux femmes), tous reconnus par l'organisation "Scholars at Risks" comme en grande difficulté dans leur pays. Trois bourses seront prises en charge par le Fonds de Solidarité de l'ULB ; une quatrième bourse a pu être octroyée grâce au soutien du Fonds Lewin-Henriques de Castro.

Ces bourses, qui commenceront en septembre 2017, permettront aux chercheurs sélectionnés de poursuivre leur travail à l'ULB hors de toute pression et dans un climat de liberté académique.

Plus d'informations sur les actions de solidarité de l'ULB

Mercredi l 21-06-2017
Visite à l'ULB d'une délégation de l'Université Fudan

La Faculté de Lettres, Traduction et Communication (LTC) a accueilli, le 16 juin dernier, une délégation de l'Institut des Langues étrangères de l'Université Fudan.
L'Université Fudan est une des plus prestigieuses universités de Chine et un partenaire important de l'ULB.

Fudan et l'ULB collaborent déjà dans les domaines tels que les études européennes, l'interprétariat, le business management et la physique. L'ULB accueille des étudiants d'échange ainsi que des doctorants de Fudan.
La rencontre avait pour objectif de développer la mobilité étudiante, la mobilité des professeurs et les recherches conjointes en interprétariat.

La délégation, menée par le Prof. Qu Weiguo, doyen de l'ILE à Fudan, a été reçue par François Heinderyckx et Christine Demaecker, doyen et vice-doyenne de LTC ainsi que par les professeurs Xu Jianping, Vanessa Frangville et Fabrice Preyat également de LTC.

Mercredi l 21-06-2017
Prix de l'Université des Femmes: 4 lauréates de l'ULB

Cette année encore, le Prix de l'Université des Femmes, soutenu par la Direction de l'Egalité des Chances de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a récompensé des étudiant.e.s ayant réalisé un travail de fin d'études supérieures abordant une problématique "femmes" dans un esprit féministe.

Cette année, 4 des 5 lauréates de la catégorie Master (enseignement supérieur universitaire) sont issues de l'ULB.

  • Le 1er prix revient à Eve Delvosal pour "La paternité imposée: une problématique soluble en droit belge et au regard des thèses féministes ?", ULB, Faculté de Droit et de Criminologie.
  • Le 2e prix revient à Anaïs Poncelet pour "Mouvements sociaux et complexe développeur international: arrangements discursifs et enjeux stratégiques négociés. Le cas de l'"empoderamiento" au sein du mouvement élargi des femmes au Nicaragua", ULg, Faculté des Sciences sociales.
  • Deux lauréates se partagent le 3e prix ex-aequo:
    Dorothée Van Avermaet pour "L'invisibilité du genre dans les pratiques pédagogiques des enseignant.e.s du secondaire supérieur", ULB, Faculté de Philosophie et Sciences sociales.
    Elise Lonnet pour "La communication des groupes féministes actuels et leurs liens avec la presse quotidienne belge francophone. Co-construction de la couverture médiatique du mouvement féministe", ULB, Faculté de Lettres, Traduction et Communication.
  • Sarah Ezzidi a obtenu une mention spéciale pour "Mutilations féminines. La face cachée des mutilations génitales féminines: l'horreur d'une pratique à l'échelle mondiale", ULB, Faculté de Lettres, Traduction et Communication, Département de traduction et interprétation.

Toutes nos félicitations à ces jeunes lauréates pour leurs travaux passionnants !

Mercredi l 21-06-2017
HERA Awards 2017 : 4 étudiant.e.s de l'ULB mis.e.s à l'honneur

Ce mardi 25 avril, 16 jeunes diplômés, provenant d'une Université ou Haute Ecole francophone de Belgique, ont été nominés ou se sont vus décerner le titre de lauréat lors des Higher Education & Research Awards for Future Generations 2017. Ces prix ont été remis par sept jurys indépendants composés de membres issus des mondes de l'entreprise, associatif, académique et du secteur public. Ces jurys ont récompensé des travaux de fin d'études (mémoire ou thèse) d'étudiants qui intègrent une approche transversale propre au développement soutenable. La Fondation pour les Générations Futures (FGF), initiatrice des HERA Awards, entend également récompenser à travers ses prix l'ensemble de la communauté académique.

Quatre étudiants de l'ULB mis à l'honneur :

  • Le jury de la catégorie Sustainable Health a remis l'award à Brooke Aksnes (Ecole de santé publique), pour son travail intitulé: «Community Perspectives: Qualitative Analysis of Factorings Impacting Community-Directed Treatment with Ivermectin (CDTI) Success in Rural South-West Cameroon.», encadré par Isabelle Godin.
  • Le jury pour la catégorie Finance a décerné le prix de lauréate à Fanny Larjathe (Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire) pour son travail intitulé "Le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles. Fondements, cadrage et résonance.", encadré par Edwin Zaccaï.
  • Philippine de Radiguès (Solvay) a été nominée pour le prix de Sustainable Food pour son mémoire intitulé « Replicability of the circular economy », encadré par Marek Hudon.
  • Lionel Delchambre (Ecole Polytechnique de Bruxelles) a été nominé pour le prix Sustainable Architecture pour son mémoire intitulé « Développement d'un ensemble d'indicateurs pour mesurer la durabilité des villes. Identification et mise à l'épreuve d'une méthodologie », encadré par Alassane Ballé et Walter Hecq.

Félicitations à tous!

> Notez que l'appel à candidatures est par ailleurs ouvert pour l'édition 2018.
Plus d'informations sur l'édition 2017 et l'appel à candidatures 2018.

Mercredi l 21-06-2017
Mieux enseigner l'histoire des conflits intergroupes

Pas toujours simple d'enseigner l'histoire des conflits intergroupes. A fortiori lorsque enseignants et/ou élèves en ont été les témoins directs, voire les acteurs... Comment, par exemple, peut-on enseigner aujourd'hui les guerres qui ont déchiré l'ex-Yougoslavie entre 1991 et 2001, à des classes qui réunissent différentes ethnies, opposées pendant ces conflits? "Ce sont des problématiques délicates à aborder et pourtant essentielles si on veut former les citoyens et sortir d'un éventuel cycle de violences", observe Laurent Licata - Centre de Recherche en Psychologie Sociale et Interculturelle, CRePSI, Faculté des Sciences psychologiques et de l'éducation.

Pendant quatre ans, Laurent Licata a coordonné un réseau COST réunissant plus de 160 membres - chercheurs en psychologie sociale, en histoire, en sciences de l'éducation -, issus de 27 pays européens ainsi que d'Israël, Palestine, Nouvelle-Zélande et Argentine.

Outre des publications scientifiques, le réseau vient de publier un petit guide, Recommendations for the history teaching of intergroup conflicts, à l'intention notamment des enseignants du secondaire ainsi que des pédagogues qui les forment dans les universités et les hautes écoles ou qui fixent les programmes de cours dans les ministères. "On sait que les représentations des mêmes événements historiques peuvent varier fortement entre les groupes d'appartenance, et que l'histoire est souvent instrumentalisée. Or, l'histoire est une discipline scientifique: l'enseigner doit contribuer à sensibiliser à cette diversité selon les sources et partis pris, à dépassionner le récit et à développer l'esprit critique", explique Laurent Licata, "Ce guide vise à donner des pistes concrètes pour que le cours d'histoire joue pleinement ce rôle".

Mardi l 20-06-2017
BXL TOUR : une course cycliste de 50 km dans les rues de la capitale

Un tout nouvel événement de la Ville de Bruxelles verra le jour le dimanche 25 juin : BXL TOUR, une course cycliste de 50 km dans les rues de la capitale. Inscrivez-vous dès aujourd'hui !

La Ville de Bruxelles relève un nouveau défi de taille en organisant BXL TOUR. Ouverte à tous, cet évènement sera la première course cycliste dans la capitale. L'ULB souhaitait s'associer à l'événement et, en tant que partenaire, mettra ses infrastructures à disposition de la course. Celle-ci passera par plusieurs lieux incontournables de la ville tel que le Bois de la Cambre pour le départ et l'arrivée, le Cinquantenaire, l'Atomium, le stade Roi Baudouin et les superbes avenues Louise et de Tervuren.

Montées, virages, vitesse... Rien ne sera épargné aux coureurs qui seront encadrés par un dispositif efficace. Et après l'effort, le réconfort ! Sous le signe de la convivialité, le Carrefour des Attelages sera transformé en « Velocity». En plein coeur du Bois de la Cambre, ce sera un lieu de découvertes et de partage où, entre 14h et 21h, une foule d'activités seront organisées pour petits et grands : des courses alternatives, des initiations, des démonstrations, des animations participatives... le tout en musique et en présence des stands de nourriture et boissons pour répondre aux envies de tous. Des associations actives dans le domaine du vélo seront également présentes pour informer et divertir les passionnés de deux-roues. Encadrés par ces dernières, les familles et les moins sportifs pourront également se balader à vélo dans le Bois de la Cambre et dans la Forêt de Soignes. Il y en aura pour tous les goûts !

TOUS À VOS VÉLOS !

Plus d'informations et inscriptions pour le BXL TOUR

Lundi l 19-06-2017
Expo 17 : Exposition des travaux des étudiants d'architecture 2016-2017

En cette fin d'année académique la Faculté d'architecture de l'ULB reprend la tradition d'exposer une sélection des meilleurs travaux réalisés tant en cours de projet d'architecture qu'en cours théorique. A côté des nominés et lauréats au prix d'architecture La Cambre Horta, le visiteur pourra découvrir : dessins, maquettes, vidéos, recherches, projets, et autres objets à l'échelle domestique comme à l'échelle urbaine dans l'Espace du Musée du site Flagey.

> Plus d'informations sur l'exposition :
Ouverte du 30 Juin 2017 au 14 Septembre 2017 (Fermé du 15 juillet au 16 août).
Ouverte du lundi au samedi: 10h-13h et 14h-17h.
Espace Architecture [19bis, place Flagey, 1000 Bruxelles, Belgique]
Entrée libre

Lundi l 19-06-2017
Rhétos Summer Day

Tu termines tes études secondaires ? Tu as besoin de changer d'air après avoir passé tes examens ? Tu veux découvrir un campus universitaire et passer une journée avec des étudiant.e.s pour leur poser toutes tes questions ?

Rejoins-nous au Rhétos Summer Day !

Ce lundi 26 juin de 12h à 16h, l'Université libre de Bruxelles et ses étudiant.e.s t'invitent, toi et tes ami.e.s, à profiter d'une journée sur le campus du Solbosch, à Bruxelles, après les examens.
Le temps d'un après-midi, partage un moment fun avec tes ami.e.s et rencontre nos étudiant.e.s.

Tu auras l'occasion de leur poser des questions sur leur vie à l'université, leur choix d'étude, leurs activités en dehors des cours, ...
Tu pourras aussi participer, gratuitement, à de nombreuses activités : barbecue géant, animations culturelles et sportives, visites du campus du Solbosch, concerts, et bien d'autres.

Pour t'inscrire, rendez-vous sur notre site : www.summerday.ulb.be

Vendredi l 16-06-2017
F. Laanan en visite au Brussels Medical Device Center

Le Brussels Medical Device Center (BMDC) a reçu la visite de Fadila Laanan, Secrétaire d'Etat en charge de la Recherche scientifique à la Région de Bruxelles-Capitale, ce lundi 12 juin. Elle a visité les lieux de prototypage et tests et a assisté à des démonstrations de dispositifs médicaux développés par les équipes du BMDC. Elle a également eu l'occasion d'assister à une intervention d'endoscopie chirurgicale à l'Hôpital Erasme.

Fruit de 10 ans de collaboration entre les ingénieurs et les médecins de l'ULB, le BMDC se veut une plate-forme d'échange, permettant aux médecins et aux ingénieurs de développer ensemble leurs idées pour améliorer la vie des patients. Il a pour mission principale le développement de dispositifs médicaux innovants, depuis l'idée jusqu'à la commercialisation en passant par toutes les étapes essentielles de conception, de fabrication et d'accès au marché. L'ASBL fournit notamment un support pour le développement de prototypes, de l'analyse de marché ou des essais cliniques nécessaires pour une application chez l'homme.

Basé à proximité de l'Hôpital Erasme, le BMDC espère pouvoir apporter son expertise dans le développement de medical devices à tout le réseau hospitalier bruxellois. Association sans but lucratif, BMDC réinvestit l'ensemble des bénéfices dans le développement du centre et dans des projets délaissés par les sociétés commerciales par manque de marché. Ceci permettra au BMDC de participer au soulagement de maladies orphelines restées sans solution ou traitement efficace.

 

Nos dernières publications:

Corten Olivier
Dubuisson François
Koutroulis Vaios
Lagerwall Anne
Berns Thomas
Lafosse Juliette
Dumont Daniel
Dorssemont Filip (dir.)
Goltzberg Stéphane
Baeyens-Volant Danielle
Laurent Pascal
Warzée Nathalie
Migeot Jean-Louis
Coyette Jean-Pierre
Sägesser Caroline
Vanderpelen-Diagre Cécile
Macsotay Tomas
van der Haven Cornelis
Vanhaesebrouck Karel
Kuhar Roman
Paternotte David

Clin d'oeil